22 juin 2010

La retraite à cinquante ans.

Il est urgent de réfuter l'argument avancé par les politiques qui estiment que le vieillissement de la population oblige au recul de l'âge de départ à la retraite. Tout se passe comme si le progrès n'existait pas. Pourquoi ne pas travailler du matin au soir, jusqu'à la mort, comme à l'époque des serfs, pendant que les seigneurs, propriétaires de cette main d'œuvre, chassaient, guerroyaient et festoyaient en toute tranquillité.L'argent ne manque pas, il est juste entre de mauvaises mains, pas toujours très propres, et à tous les coups... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juin 2008

Détournement de concept.

La république dans laquelle nous vivons, et qui nous a permis d’être ce que nous sommes, ne s’est pas construite autour du seul concept de liberté, car il ne suffit pas. En effet la liberté, dans ce qu’elle implique d’absolu, n’a pas de limites et permet, paradoxalement, tous les abus. Il fallait donc en borner les effets et lui adjoindre deux autres notions qui lui confèreraient ce caractère universel. Il fallait l’égalité, pour que personne ne devienne un despote et les autres ses esclaves. Il fallait la fraternité, pour que l’homme... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 23:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2008

tibet libre

Voir le blog
Posté par louismalta à 01:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2007

PAPON, PAS BON

La mort d'un homme n'est jamais une bonne affaire à mes yeux, surtout quand elle risque d'entraîner l'oubli, voir la négation de certains faits. Aussi, en ce qui concerne Papon, je crois que ce nom doit passer à la postérité. J'ai cherché un moyen et j'ai pensé que finalement la meilleure des solutions était qu'il entre dans le dictionnaire français des noms communs.papon : n. m. (origine, Papon Maurice, fonctionnaire français ayant collaboré avec les nazis pendant la seconde guerre mondiale pour leur livrer des personnes... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2006

Abolition de la peine de mort.

Saddam Hussein a été exécuté à quatre heure ce matin et le monde se réjouit de la disparition d'un dictateur, tout comme on a pu se réjouir de la disparition de Hitler, de Franco, de Ceausescu, de Pinochet. Il y a cependant des différences notoires entre ces différents assassins de l'histoire.Hitler s'est suicidé dans son bunker, choisissant, par ce procédé, sa propre fin.Franco et Pinochet sont morts de mort naturelle. Ceausescu fut exécuté sommairement par les roumains, après une condamnation rapide devant une sorte de tribunal... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2006

Travailler moins, travailler mieux

L’inévitable récession du travail. La nouvelle organisation du travail, l’augmentation sans précédent des machines et des robots « intelligents », la découverte et la mise au point de nouveaux matériaux, l’amélioration de la production, tous ces facteurs conjugués font qu’aujourd’hui il n’est plus possible d’occuper chaque individu, âgé de plus de dix-huit ans, trente cinq heures par semaine et à longueur d’année. Pour des raisons différentes, les représentants du patronat et les personnes salariées demandent un allongement de la... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2006

La gratuité deviendra-t-elle un bien ?

par crazyjack @ 2006-12-23 - 21:30:32 « Non Carle, ça n’est pas fait pour un profit, ou tout au moins pour un profit comme tu le comprends. C’est fait pour le grand profit. C’est fait, mon vieux, pour que notre Joie demeure. »(*) Et si tout était à portée de main ! Cette éventualité séduisante, dans un premier temps ravit, et puis, inévitablement, quelqu’un évoque la lassitude que cela induirait. On pense évidemment au manque d’intérêt que l’on pourrait alors ressentir. Le désir de conquêtes, celui de posséder, les rêves qui... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2006

CHARLIE hebdo : l'édito du 6/12/2006

Parce que ça va mieux en le lisant,parce que certains ne l'auraient pas lu,parce qu'il faut l'avoir lu, je vous propose l'intégrale de l'éditorial de Philippe Val que vous pourrez retrouver dans le Charlie Hebdo n° 755 du 6/12/2006. Et pour reprendre la formule désormais célèbre de son grand frère Hara Kiri mensuel : " si vous n'avez pas assez d'argent pour l'acheter, volez-le."Du bon usage de la fatwaÀ l'approche du procès de Charlie pour la publication des caricatures danoises de Mahomet, qui aura lieu les 7 et 8... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2006

Le travail, une invention de l'homme contre l'homme

Larmes fatales.Des idées qui font peur, des idées qui font mal, des idées d’un autre âge et pourtant d’actualité. Et tout se passe comme si il n’y avait pas d’autres solutions, pas d’autre issue que cette malédiction. Aujourd’hui, en novembre 2006, j’entends à longueur de média des gens de tout bord parler du travail comme d’une nécessité incontournable. Les plus audacieux, les plus dangereux aussi, remettent même en question les 35 heures. Ils expliquent, pour convaincre le plus grand nombre, que c’est en travaillant plus... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2006

UN 23 JUILLET A 18 H 30

AFFUT : Endroit où l’on se poste pour attendre le gibier.  C’est un beau dimanche d’été. C’est un 23 Juillet. Il fait très chaud depuis le matin. Déjeuner à l’ombre et puis, le café pris, il y a les chromes de la Shadow qui me font de l’oeil. C’est un temps rêvé pour une longue virée en moto. Pantalon léger, chemisette, chaussures aérées et casque jet. Je suis du genre biker tranquille. Du genre à grignoter les routes calmes qui s’oublient en serpentant sous les sous-bois pour offrir, de temps à autre, au... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]