27 mars 2008

Le travers du proverbe

- Il faut de tout pour faire un monde.- Alors il faut des maîtres et des esclaves.- Aïe, tu viens de toucher la limite ! - Mais du maître et de l'esclave, les deux sont méprisables.- L'un ne peut pas exister sans l'autre.- Qu'est-ce qu'on peut faire alors ?- J'en sais rien.- Peut-être que quelqu'un aura une idée.- Oui, sais-t-on jamais; qu'il laisse un message alors.- Oui, qu'il laisse un message !
Posté par louismalta à 23:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2008

Un grand merci

Oui, un grand merci au mari de Carla Sarkozy qui, grâce à son absence de classe, à ses réactions primaires, à ses options débiles, à son arrogance déplacée, aura permis à la France des mairies de retrouver une couleur un peu plus agréable que celle qui s'était imposée tout récemment. Et si on reparlait sérieusement de la politique de civilisation ? Allez, pour le principe, je vous redonne :le nom de l'auteur : Edgar Morin, le titre du livre  : Pour une politique de civilisationla collection : Arléale prix : 5 €le format :... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 21:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2008

Pekin, les JO et les droits de l'homme : cherchez l'erreur

D'abord un petit rappel historique utile 06 avril 1896ATHÈNES 1896Jeux de la Ie Olympiade La ville d'Athènes fut choisie comme ville hôte pour les Jeux de la Ie Olympiade lors de la première Session du Comité International Olympique (CIO) le 18-23 juin 1894 à Paris.Le rétablissement des Jeux Olympiques attira des athlètes de 14 pays, les délégations les plus nombreuses étant celles de la Grèce, de l'Allemagne, de la France et de la Grande-Bretagne.   20 avril 1920ANVERS 1920Jeux de la... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 21:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 mars 2008

Sarkozy à cran d'arrêt.

Comment ne pas faire partager aux lecteurs de ce blog ce petit article de Libération si bien tourné.Un Président trop souvent à cran par Antoine GuiralImpulsif, Sarkozy semble se contenir en permanence. Et intimide jusqu’à son entourage.Nicolas Sarkozy ou la présidence borderline. Depuis le mois de janvier et l’amorce de sa chute dans les sondages, le chef de l’Etat offre le  visage inquiétant d’un homme ayant toutes les peines à gérer ses sautes d’humeur et à réprimer ses pulsions. Ses coups de gueule permanents dans le huis... [Lire la suite]
Posté par louismalta à 22:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]