15 mars 2008

Pekin, les JO et les droits de l'homme : cherchez l'erreur

D'abord un petit rappel historique utile

06 avril 1896
ATHÈNES 1896
Jeux de la Ie Olympiade

La ville d'Athènes fut choisie comme ville hôte pour les Jeux de la Ie Olympiade lors de la première Session du Comité International Olympique (CIO) le 18-23 juin 1894 à Paris.
Le rétablissement des Jeux Olympiques attira des athlètes de 14 pays, les délégations les plus nombreuses étant celles de la Grèce, de l'Allemagne, de la France et de la Grande-Bretagne.


 

20 avril 1920
ANVERS 1920
Jeux de la VIIe Olympiade

Les Jeux Olympiques de 1916 avaient été prévus à Berlin mais ils durent être annulés du fait de ce qui devait être plus tard connu sous le nom de Première Guerre mondiale. Les Jeux de 1920 furent attribués à la ville d'Anvers pour rendre hommage aux souffrances infligées au peuple belge au cours de la guerre. La cérémonie d'ouverture a ceci de notable qu'elle fut la première à arborer le drapeau olympique et à demander aux athlètes de prêter serment.


04 mai 1924
PARIS 1924
Jeux de la VIIIe Olympiade

La devise olympique : "Citius, Altius, Fortius", (plus vite, plus haut, plus fort) fut introduite aux Jeux de 1924 à Paris, de même que le rituel de lever trois drapeaux à la cérémonie de clôture : celui du Comité International Olympique, celui du pays hôte et celui du prochain pays à accueillir les Jeux.

 

17 mai 1928
AMSTERDAM 1928
Jeux de la IXe Olympiade

C'est à l'occasion de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'Amsterdam en 1928 que la flamme olympique fut allumée pour la première fois.
Les Jeux Olympiques de 1928 à Amsterdam se déroulèrent dans une atmosphère de paix et d'harmonie, précédant vingt ans d'incertitude économique suivis d'une guerre.

 

01 aout 1936
BERLIN 1936
Jeux de la XIe Olympiade

Le chancelier Adolf Hitler ouvre la cérémonie.
Les Jeux Olympiques de 1936, qui se tinrent à Berlin, sont mémorables surtout pour avoir fait échouer Adolf Hitler dans sa tentative de démontrer ses théories sur la supériorité raciale aryenne. Il advint que le héros le plus populaire de ces Jeux, fut le coureur afro-américain et sauteur en longueur Jesse Owens, qui remporta quatre médailles d'or. Durant la compétition de saut en longueur, le rival allemand d’Owens, Luz Long, se lia publiquement d’amitié avec lui devant les Nazis. Les Jeux de1936 virent l’introduction du relais de la Flamme, au cours duquel une torche est portée en relais d’Olympie au site même des Jeux.

 

12 octobre 1968
MEXICO 1968
Jeux de la XIXe Olympiade

Plus que pour les médailles, les athlètes noirs américains firent parler d’eux par un acte de revendication raciale. Lors de la cérémonie de remise des médailles, Tommie Smith et John Carlos, médaille d’or et médaille de bronze au 200m, levèrent le poing ganté de noir et baissèrent la tête quand retentit l’hymne de leur pays. Ils manifestaient de la sorte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis, attitude pour laquelle ils furent expulsés du village olympique.

black_power

26 aout 1972
MUNICH 1972
Jeux de la XXe Olympiade

Le premier serment des officiels fut prononcé lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Münich en 1972.
La dimension des Jeux de 1972 à Munich battit toutes les catégories de records, avec 195 épreuves et 7 173 athlètes de 121 pays. Ils étaient supposés célébrer la paix et durant les premiers dix jours tout se déroula parfaitement. Mais au matin du 5 septembre, huit terroristes palestiniens s’introduisirent dans le village olympique tuèrent deux membres de l’équipe israélienne en prirent neuf en otage. Au cours de la lutte qui s’ensuivit, les neuf otages furent assassinés ainsi que cinq des terroristes et un policier. Les Jeux Olympiques furent suspendus et un hommage à la mémoire des disparus eut lieu dans le stade olympique. Par défi devant le terrorisme, le Comité International Olympique ordonna la poursuite des compétitions après une pause de 34 heures.

 

17 juillet 1976
MONTRÉAL 1976
Jeux de la XXIe Olympiade

Les Jeux Olympiques de 1976 à Montréal souffrirent d’un boycott des pays africains en signe de protestation contre la tournée de l’équipe nationale de rugby néo-zélandaise en Afrique du Sud et le fait que la Nouvelle-Zélande était autorisée à participer aux Jeux Olympique.

 

 19 juillet 1980
MOSCOU 1980
Jeux de la XXIIe Olympiade

Les Jeux Olympiques furent de nouveau perturbés par un boycott, encore plus important que le précédent, lancé cette fois à l’appel du Président américain Jimmy Carter pour protester contre l’invasion de l’Afghanistan par l’Union soviétique en décembre 1979. Carter exerça toute une série de pressions afin d’obtenir le soutien d’autres pays. Certains gouvernements, comme la Grande-Bretagne et l’Australie, appuyèrent le boycott mais laissèrent leurs athlètes libres de décider s’ils souhaitaient ou non se rendre à Moscou. Une telle liberté de choix ne fut pas accordée aux athlètes américains, Carter ayant menacé de retirer son passeport à tout sportif qui tenterait de se rendre en URSS. Ce sont soixante-cinq pays en fin de compte qui refusèrent l’invitation à participer aux Jeux Olympiques, dont quarante à cinquante probablement en raison du boycott orchestré par les Etats-Unis. Quatre-vingts pays prirent part aux Jeux - le taux de participation le plus faible depuis 1956.


 

28 juillet 1984
LOS ANGELES 1984
Jeux de la XXIIIe Olympiade

Bien qu’un boycott, appelé par l’Union Soviétique en représailles à celui de 1980, dépeuplât les terrains de certains sports, un nombre record de 140 pays participèrent aux Jeux de la XXIIIe Olympiade à Los Angeles.
Ces Jeux avaient lieu aux Etats-Unis quatre ans après le boycott des Jeux de Moscou orchestré par les Etats-Unis; il ne fut donc pas surprenant que l’Union Soviétique prît sa revanche en 1984. Cette fois, quatorze pays seulement renoncèrent à participer aux Jeux mais ces pays comptaient pour 58% des médailles d’or des Jeux de 1976.


Tous les renseignements concernant les Jeux Olympiques ont été importés du site suivant :
http://www.olympic.org/fr/games/index_fr.asp 

 

Beijing 2008

Les Jeux de la XXIXe Olympiade se dérouleront en Chine du 8 au 24 août 2008.

pekin2008_reporters

 Tibet: des morts dans de violentes manifestations à Lhassa

Cherchez l'erreur


En espérant que des athlètes courageux iront là-bas avec la ferme intention de faire bouger les choses car la Chine n'est pas un pays fréquentable. Trop de sang sur les mains des dirigeants, trop de gens interdits de paroles, trop de répression. Non, le baron de Coubertin n'appréciera pas que le drapeau de l'olympisme batte au vent des pilleurs de liberté, ni que la flamme traverse le Tibet comme si ce pays avait librement consenti à devenir une province chinoise.
Et si on n'y allait pas ? Et si on refusait de participer à cette mascarade ?
Oh, pardon, monsieur le président, j'ai du dire une grosse bêtise. Il parait que des dizaines d'hommes et de femmes enfermés ne pèsent pas lourds à vos yeux quand il s'agit de vendre quelques avions ou une centrale nucléaire. J'avais oublié sa sainteté Jean Profite.

Pour en savoir plus sur les pseudo droits de l’homme en chine Voir l’adresse suivante.

http://pekin2008.rsfblog.org/

Posté par louismalta à 21:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Pekin, les JO et les droits de l'homme : cherchez l'erreur

    Certes ...

    Certes la Chine n'est pas le pays des droits de l'homme. Ce ne sont pas les preuves qui manquent.
    Certes les JO ont depuis toujours étés liés à la politique.

    Mais ou placer la barre pour déclencher un boycott ? La France peut-elle réclamer par exemple le droit d'héberger les JO avec toute l'injustice sociale qui reste encore à résoudre ? Quid des droits à la dignité dans nos prisons ou des gens qui meurent de froid dans nos rues, pour ne prendre que ces exemples ? Sur une autre échelle, pourquoi des JO dans un pays qui accepte la peine de mort ?

    Alors d'accord pour un boycott politique clair, mais pas pour un boycott sportif.

    Et si justement les jeux réussissaient à concilier indépendance avec le pays hôte et à symboliser le contraire de ce qui se passe en Chine en termes de droits de l'homme ?

    Mais il est certain que ce genre de subtilité et de courage n'est pas le fort du mari de Carla Sarkozy.

    CJ72

    Posté par CJ72, 29 mars 2008 à 18:54 | | Répondre
Nouveau commentaire